dimanche 15 février 2015

Nuit solidaire pour le logement

12 février 2015, Nuit solidaire pour le logement, Place de la République à Paris.
J'y suis allée en mon nom personnel, Nouvelle Donne n'étant pas disponible ce jour là.
La moitiée de la place de la République était occupée par une foule bigarrée et bon enfant.


L'autre moitié avait permis l'installation des lits de camp : Du sommeil pour la nuit. Petit déjeuner offert demain à 6 heures.


Je m'arretai pour poser une « pierre » à la maison des bâtisseurs. Sur la mienne, j'ai inscrit ceci: « Pour un droit universel au logement». Je suis heureuse de la voir au milieu des autres pierres. Ce droit est un élément du droit au dividende universel que je prône.


Au village couvert, des aidants expliquaient au micro la situation des mal logés. « L'ouverture des gymnases c'est bien », disait Kevin, « mais une solution à 6 mois, un an, serait bien mieux. »
Kevin est responsable pour Paris d'un mode de logement alternatif pour les personnes précarisées Je l'invitai à venir en parler à Nouvelle Donne Paris 13. Ce qu'il accepta sans hésitation. Pour la fin du mois de mars.


 HK & les Saltimbanks montaient sur scène. Du bon son.
« Indingez-vous », chantaient-ils, en hommage à Stéphane Hessel.
A la question posée par le chanteur « Qui dort ce soir ? », plusieurs dizaines de mains s'élevèrent près de moi. « Il n'y aura pas de la place pour tout le monde » disait-il.


Une fille en noir et rouge, très attrayante et joliement maquillée se jeta dans les bras de sa copine en riant de joie « Je dors ce soir ! »
Un homme d'une quarantaine d'années, debout bien droit dans des vêtements corrects, souriait aux anges en dodelinant de la tête comme pour mieux savourer cette joie qui semblait descendre doucement de sa tête jusqu'à ses talons « Ah oui...je dors ce soir. » murmura-t-il d'une douce voix, se parlant comme à lui-même, en détachant les mots, avec retenue, comme s'il protégeait un bien précieux. Un homme heureux.


3,5 millions de personnes sont mal logées en France (sans domicile, en chambre d’hôtel, en camping, dans des abris de fortune, des logements insalubres ou dans des conditions de logement très difficiles),, Lire la suite sur Libération et Le Monde.
Le 20ème rapport de la Fondation de l'Abbé Pierre sur le mal-logement en France (2015).


samedi 7 février 2015

Nouvelle donne, une 3ème voix

Ce samedi 31 janvier 2015 au Palais des Congrès de Montreuil (région parisienne).

Un peu plus de 1 000 adhérents motivés étaient présents au Palais des Congrès pour choisir la présidence binomiale du parti.

Par cette participation (près de 1/3 des inscrits), le signe d'une réelle implication et d'une vraie volonté démocratique a été donné.

Je tiens à remercier tous les adhérents et en particulier ceux qui – près de 13 % des voix exprimées – malgré l'absence de campagne, ont choisi de mettre en avant ma candidature.
Un remerciement tout particulier à ceux qui - tous bénévolement - m'ont permis de poster vers 23.30 heures (la deadline étant 23.59 heures), cette video faite à l'arrache. Cela n'aurait pas été possible sans :
- Une idée de Luc Nakache, adhérent de Nouvelle Donne Paris 13 et de Alexia de Saint John's, candidat à la co-présidence
- L'interview de Luc Nakache
- Le soutien de Alfio Faro, adhérent de Nouvelle Donne Paris 13, par video mobile
- le soutien de Mary Dhialo, sympathisante, par video mobile.
- La mise en scène par  Luc Nakache et Alexia de Saint John's
- La prise de vue par Max Corvo, habitant du 13ème et non nouvelledonnien
- Le montage des images par Alexia de Saint John's

Grâce à vous tous, me voilà riche d'une expérience de suffrage direct qui a été particulièrement curieuse et très constructive.

Le parti est loin d'avoir réglé ses problèmes juridiques – bien au contraire – et il est consternant de constater que nous ne sommes plus que 3 400 au lieu des (environ) 11 000 adhérents de l'année 2013.

Néanmoins, je garde espoir que la nouvelle équipe - à qui je souhaite le meilleur pour l'avenir - fera ce qui est nécessaire à la survie d'une Nouvelle Donne conforme aux aspirations et exigences des adhérents et en accord avec les valeurs affichées.

J'ai eu plaisir à lire les emails personnels qui m'ont été adressés. Comme ce message disant ceci :
"Candidature de contraste, d'ouverture, d'espoir, d'expérience et d'amour....bravo!"

Certains ont souhaité me rencontrer. Dans un premier temps et au lendemain des élections, c'est un rendez-vous festif que je vous propose : Le mardi 17 février 2015 à Paris.

C'est une occasion toute simple de se rencontrer entre adhérents et sympathisants d'une part, et d'autre part, d'échanger avec les voisins, habitants, employés, commerçants et autres entrepreneurs de l'arrondissement dans lequel je vis...


Ma candidature



Mon engagement sociétal